27/07/2011

L'Autre Automne par /e Owl

L'Autre Automne.

A près de quatre milles
Des balafres du temps,
A deux ou trois regards de la croisée des vides,
Aux sons de ces jazz clairs des rues de New-Orleans
Persiste l'autre Automne.

Quand le vent de Russie
-Dans les sapins de Nadochka un 6 décembre-
Souffle la neige épaisse des intérieurs-bulles
Bercé de ces crin-crins de violons trop sourds,
-Et ivre de vodka-
Le post stéréo du vieux Pyotr
Me souffle l'autre Automne.

Cet Automne,
Parfois été, parfois hiver, parfois printemps ;
Reste l'instant gravé d'ailleurs jamais connus :

Vienne, 1889
Potosi, 1843
Chenoise, 1906
Mourmansk, début XXème,
Blantyre...




L'autre Automne,
Sorte de souvenir obscur de passés alternatifs et dont les échos narguent.
Je revis d'autres lieux.

Souvent quand la pluie pèse
Sur les toits de São Paulo ;
Agüenta a Mão, João,
A la radio ;
Je m'endors face au doute trop blanc d'un mur craquelé,
Du linge coloré étendu adjacent ;
Puis je reviens à moi,
Avec toujours ce nom...
-L'autre Automne-

Cet autre Automne il est en moi.
Il me captive et il me ronge,
Il m'habite,
Me délite.
Me passionne et me noie ;

-Il est mon dernier mur-

 

 

/e Owl

source: Nocte Poesis ( forum littéraire )


 

 

14:08 Écrit par jim | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.