12/10/2010

Les oiseaux de Douaumont.

LES OISEAUX DE DOUAUMONT.

 

La lune a été abattue sur la terre,

Les cratères sont encore forgés d'os,

Près de 30.000 jours pour autant de chimères

Ont ponctué l'arme à gauche des mots.

 

De Jaurès aux Aurès en passant par Sarajevo,

La mort n'a cessé d'irriguer les sanglots

Et ceux qui par le sang versé sont devenus Français

Le furent sans doute parce qu'ils reposent en paix.

 

La République nous appelle

Le plus souvent lorsqu'il faut mourir pour elle.

Pour le reste, combien sommes-nous de misère rongé

Afin que soient honorées les règles du marché?

 

Parades militaires, bals populaires,

Baisers partagés, promesses échangées...

Durant ce temps dans les salons

Que reste-t-il des idéaux de la Révolution?

 

Onze novembre ou quatorze juillet,

Habiles discours, jolis bouquets.

Mais dans les glaises de Douaumont

Pourrit sans fin la folie des Nations.

 

lord jim

08:34 Écrit par jim | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Maintenant que je connais mieux ton univers et que j'ai ramené dans mon coeur ces milions d'âmes, je trouve ton texte beau et intelligent et précieux.

Écrit par : anne | 24/11/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.