08/03/2010

Cadastre

 

 

CADASTRE

 

Là-bas

 

oui je sais jim

c'est juste à quatre kilomètres

c'est pas bien loin

juste un litron de vin local

partagé en marchant

en se souvenant des lents soirs d'été

à regarder les coques et les jambes des filles

sur les quais à cargos d'Anvers

et nous y sommes

 

mais

ici

désormais

on dit là-bas

 

c'est pourtant pas loin

 

quelques plantations abandonnées

par peur superstitueuse des drones

un point d'eau

du gibier sauvage

que personne ne chasse plus

 

je te parle dans mon mauvais français

tu éclates de rire deux fois

et nous voici en haut de la colline

 

enfin presque

encore trente mètres

et le paysage t'appartiendra mon ami

 

sauf que ce magnifique paysage

terrain de jeu

de l'enfance de tous mes ancêtres

un mur te le vole

un mur que la communauté internationale

réprouve en vain

 

mon chez moi d'avant

je n'y ai plus droit

il est devenu là-bas

c'est simple non?

 

c'est basique même

je ne peux plus retourner chez moi

cultiver ma terre

embrasser mon frère

 

c'est comme ça

 

et inutile pour moi

d'essayer de négocier un passage

au checkpoint de la rivière

avec les militaires ou les douaniers

il n'y en a plus

 

ce sont des sous-traitants

qui désormais gèrent l'affaire

 

on dit que ça limite

les états d'âme

quant aux âmes des états

je les cherche encore

 

juste entre nous jim

je n'y crois plus

 

les chiens de guerre

se gavent de l'urine des peuples opprimés

et le sel de l'eau des yeux irrigue le désert

 

l'ONU est nue mon ami

 

mon père ne reposera jamais

sur les terres ancestrales

et les propagandistes récoltent les dollars

 

là-bas

c'était chez moi

 

là-bas

c'est plus pour moi

 

toi qui as un visa

passe la frontière

et dépose mes larmes

au pied des oliviers de mon père.

 

 

jim

 

 

10:34 Écrit par jim dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Blup Hey,
Tout d'abord "merci" pour ton passage blogien, et puis "wahou" pour ton écriture, pas geingnarde sur des sujets tendus, fluide, accessible [même si].
See ya

Écrit par : Sonik | 12/03/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.